Non classé

Rentrée 20/21 : une révolution masquée


Chers amis, chers clients,

Puisque tout le monde est désormais masqué, la révolution Mes Chaussettes Rouges (il est à la mode de parler de révolution quand on parle de changement) se fait discrète quand elle n’est pas souterraine.

Nous avons entrepris des travaux dans notre boutique pour augmenter considérablement l’espace disponible pour vous accueillir. L’espace dédié aux chaussettes mi-mollet, toujours derrière la caisse aujourd’hui, est un peu étriqué. il y aura donc une vraie salle, nos anciens bureaux, pour présenter les chaussettes mi-hautes. Nous avons donc réduit une cloison augmentant ainsi considérablement la clarté du magasin. Ces travaux sont aussi l’occasion de refaire le sous-sol, qui est presque un «sous-sol» comme à Londres, pour en faire un endroit plus agréable. Ainsi, la poussière du travail et le bruit des perceuses peuvent interférer avec votre visite au magasin. Merci de votre compréhension, comme disent les voisins bruyants d’un immeuble. Ces travaux seront terminés à la fin du mois (normalement, donc je ne préfère pas dire lequel;)

A bientôt et bonne rentrée,

 

Jacques et VincentBoutique Mes Chaussettes Rouges.

 

Horaires de votre boutique pour les vacances de Noël 2019

sapin

Chers clients, chères clientes,

Voici les horaires de votre boutique pendant les vacances de Noël :

– Ouverture le dimanche 22 décembre de 11h à 18h et le mardi 24 décembre de 10h à 15h
– Fermeture le 25 décembre et le 1er janvier
– Pour le reste, comme d’habitude: ouvert du lundi au vendredi de 10h à 18h. Les jeudis jusqu’à 19h30
– L’atelier de confection de chaussettes sur-mesure est fermée du 22 décembre au 6 janvier. Vous pouvez néanmoins prendre rendez-vous par téléphone ou mail pour la rentrée.

Le site fonctionnera normalement donc vous pouvez passer vos commandes comme d’habitude.

Merci à vous. Nous vous souhaitons un joyeux Noël et une bonne année, étoile cadeau sapin
Jacques et Vincent

—————————

Dear customers,

Here are the winter hours of your boutique :

– The 22nd of Decembre: 11 am to 18 pm and the 24th of December, opening hours: 10 am to 3 pm
– Closed the 25th of December and the 1st of January
– As for the rest, opening hours are Monday to Friday from 10 am to 6 pm. Thursday until 7:30 pm
– The bespoke socks workshop is closed from December 22th to January the 6th. You can still make an appointment by phone or email.

Our e-shop will be open as usual so you can place your orders 24/7.
#MesChaussettesRouges

We wish you a Merry Christmas and a happy New Year étoile cadeau sapin
Jacques & Vincent

horaires

horaires-mes-chaussettes-rouges-été-2019-summer-hours-boutique-350A3143

Horaires d’été de votre boutique

Chers clients, chères clientes,

Voici les horaires d’été de votre boutique :

– Fermeture tous les samedis d’août
– Fermeture la semaine du 15 août (12/18)
– Pour le reste, comme d’habitude: ouvert du lundi au vendredi de 10h à 18h. Les jeudis jusqu’à 19h30

Le site fonctionnera normalement donc vous pouvez passer vos commandes comme d’habitude.

Merci à vous et bel été ☀️
Jacques et Vincent

—————————

Dear customers,

Here are the summer hours of your boutique :

– Closed every Saturday in August.
– Closed from the 12th to the 19th of August
– As for the rest, opening hours are Monday to Friday from 10 am to 6 pm. Thursday until 7:30 pm.

Our e-shop will be open as usual so you can place your orders 24/7.

Have a nice summer ☀️
Jacques & Vincent

 

horaires-mes-chaussettes-rouges-été-2019-summer-hours-boutique-350A3143

 

Mes Chaussettes Rouges au salon ITMA à Barcelone : compte rendu et décision

Le fameux salon ITMA à la Fira de Barcelona

Le fameux salon ITMA à la Fira de Barcelona

Nous sommes allés la semaine dernière pour la première fois au salon ITMA. C’est un salon qui se tient tous les quatre ans et qui est itinérant. Cette fois-ci c’était Barcelone (à la Fira de Barcelone), la prochaine fois, ce sera à Milan, semble-t-il.

Nous avons été frappés par l’ampleur de ce salon : il est immense, des halls à perte de vue, remplies de machine industrielles pensées pour l’industrie textiles. Ce qui fait l’intérêt du salon ITMA c’est que les machines fonctionnent pendant le salon. C’est qui rend ce salon absolument passionnant. Il est possible de voir en fonctionnement des machines colossales par leur taille (parfois plusieurs dizaines de mètres) et leur complexité, qui nécessitent une alimentation électrique et des installations très spécifiques (air comprimé, ventilation, …). Les faire fonctionner est une prouesse. C’est donc un salon hors du commun, peuplé de professionnels du monde entier qui se pressent voir les dernières innovations. Ce qui est impressionnant c’est la mécanisation des processus qui va toujours plus loin : les machines coutent de plus en plus chères et nécessitent de moins en moins d’employés pour fonctionner.

Pour info, c'est juste censé être une courroie...

Pour info, c’est juste censé être une courroie…

En ne restant qu’une seule journée, nous avons dû parcourir des yeux environ 10% du salon, sauf pour l’espace « knitting machine » que nous avons un peu plus approfondi, même si nous n’avons pas du tout regardé la partie « flat knitting », c’est-à-dire le tricotage  à plat pour faire des pulls, et autres vêtements en maille. La machine la plus impressionnante que nous avons vu est celle-ci : elle fabrique des tapis par bande de 5m de large. Bien que ce soit des tapis avec une très forte densité de nœuds (je n’ai plus la densité en tête), elle est capable de produire 30cm de tapis par minute sur 5 mètres de large ! La machine peut avoir 36000 bobines (sic) pour différentes entrées. Sachant que chacune des bobines est longues de plusieurs kilomètres, si vous mettez toutes les bobines bout à bout, vous pouvez faire plusieurs fois le tour de la terre ! Cette machine donne véritablement le tournis.

L'aivée des fameuses 36000 bobines. Une araignée y perdrait ses petits.

L’arrivée des fameuses 36000 bobines. Une araignée y perdrait ses petits.

A vrai dire, si nous étions à Barcelone, ce n’est pas pour l’ivresse de ces machines, mais pour une machine beaucoup plus simple, quoique déjà complexe : les machines à tricoter. Dans ce secteur de la machine à tricoter circulaire (avec un diamètre de chaussette), les italiens règnent en maître avec notamment le groupe Lonati qui est un acteur colossal et qui détient d’ailleurs aussi Santoni, une autre grande grande entreprise du secteur. Or, nous réfléchissions à acheter une machine pour avec une micro-production à Paris, et nous avons fait le choix d’une entreprise beaucoup plus petite, plus familiale aussi. Les grandes entreprises ont des machines destinées aux gros industriels pour lesquels la cadence de production est la priorité. Pour nous qui caressons l’idée d’une micro production dans notre boutique à Paris, nous recherchons plutôt la polyvalence ainsi que la fiabilité de la production. C’est pourquoi, nous nous sommes tournés vers une entreprise qui fabrique des machines certes beaucoup plus onéreuses, mais vraiment à la pointe du point de vue de l’innovation. Nous avons été heureux de croiser un de nos fournisseurs là-bas qui nous a dit : « Busi, c’est la Porsche de la machine à tricoter quand Lonati est la Wolkswagen ». De certains points de vue, les grandes séries ont de l’intérêt (en particulier pour la partie software) mais nous sommes convaincus que notre choix est le bon étant donné nos exigences d’excellence.

busi MCR vi

Enfin le dernier constat de ce salon que nous n’avons que survolé, c’est la grande absence des Français. Je ne crois pas que nous ayons vu le moindre stand français. Bien sûr il y en avait et comme je l’ai dit plus haut, nous n’avons parcouru que 10% du salon. Mais force est de constater qu’à côté des Allemands, des Italiens et des Chinois, le France ne doit pas peser très lourd en matière d’innovation dans les machines textiles. Pourtant, dans une industrie qui devient de plus en plus capitalistique (celle du textile), la valeur ajoutée de la filière est de plus en plus dans la conception et l’exportation de ces machines prodigieuses.

 

Gilets jaunes : après le black friday, le samedi noir

Après notre dernier article sur le Black Friday, le mouvement des gilets jaunes donne une nouvelle coloration à notre activité.

Nous avions samedi dernier notre évènement annuel avec Massimiliano Bresciani. Les années précédentes, l’effet combiné du froid, de Noël et de cet évènement faisait de ce samedi le plus gros jour de vente de l’année à la boutique. C’est un évènement annuel dont les retombées sont facilement identifiables et qui me semble statistiquement fiable !

Cette année, alors que chacun des premiers 11 premiers mois est en croissance, l’évènement a connu une baisse du chiffre d’affaire de 40% exactement. Précisément le chiffre des JT !

C’est la première fois que nous constatons réellement l’impact d’un mouvement social sur notre activité. Pour rester positif, je dirais que c’est la preuve que notre entreprise grandit, au sens où les échantillons deviennent représentatifs. Mais il faut bien reconnaître que c’est ennuyeux de perdre 40% de son plus gros jour de l’année. D’autant que nous n’avions pas vraiment vu venir le problème pour deux raisons. D’abord, les deux samedis précédents étaient bons. De plus, pour cet évènement, les clients devaient s’inscrire et nous avions beaucoup d’inscrits. Plus que l’année dernière.

Bref, tous les signaux étaient au vert jusqu’à la vague jaune.

Les annonces radios et télés en continu, décrivant les échauffourées dès 9 h du matin ont retenu chez eux certains clients. Par ailleurs, la circulation, quasiment impossible et en tout cas incertaine entre le rive gauche et droite a clairement tenu à distance les 40% (voire 60% si on considère la croissance attendue) des clients manquants.

La météo de samedi, étant presque identique à celle du samedi 2 décembre 2017 (le jour équivalent de l’an passé), n’a pas dû jouer sur l’activité.

En discutant avec d’autres commerçants du quartier, ils ont été moins touchés. Notamment les commerces de bouche, qui ont surtout une clientèle de quartier. Nous avons été affectés parce que nos clients viennent de tout Paris, voire de toute l’Ile-de-France.

Nous ne nous plaignons parce que d’autres commerçants ont dû fermer complètement leur commerce, faisant une croix sur un précieux samedi de décembre. Quand ils n’ont pas été carrément vandalisés ou pillés…

chaussettes de la collection capsule Bresciani inspirés des mosaïques de Caracalla

Les chaussettes de la collection capsule Bresciani inspirée des mosaïques de Caracalla

Nous ne nous plaignons pas non plus car une partie de ces clients empêchés de venir se sont reportés sur notre site en ligne pour acheter nos chaussettes. D’autres enfin ont simplement reporté leurs achats. Mais dans un report, on estime qu’il y a environ 50% de pertes. Alors que les commerces d’hôtellerie et de restauration, un report équivaut à 100% de perte. Encore une fois, nous ne sommes pas les plus à plaindre !

Cela nous conforte dans notre stratégie en ligne et en boutique, un canal pouvant soutenir l’autre lors de difficultés.

Le point vraiment positif de la journée est le carton de la paire capsule. Près d’un client sur quatre est reparti avec cette paire, dont le motif est inspiré des mosaïques des thermes de Caracalla, dont les ruines se visitent toujours à Rome. A propos de thermes et de ruines, nous espérons qu’un terme puisse être mis à afin de ne pas ruiner les efforts des commerçants !

Black friday : le rouge sans le noir

Apparu incognito il y a 5 ans, le Black Friday est désormais partout. Un jour, voire une semaine de promotions en plus qui s’ajoute aux soldes, ventes privées, rabais et achats groupés.
Black Friday
Ceux qui nous connaissent depuis longtemps savent que, depuis sa création il y a 9 ans, Mes Chaussettes Rouges n’a jamais fait de soldes. Nous ne sommes pas les seuls, ni les premiers. En cela, nous ne revendiquons rien, simplement d’appartenir à cette minorité de commerçants qui ne rentrent pas dans ce jeu là.
Nous avons construit notre business sur des prix sans réduction. Pour vendre à 20€ un produit en moyenne, soit on le vend à 20€ toute l’année, comme nous. Soit il faut le proposer à 25€ d’ordinaire et le vendre à 15€ en soldes, ce qui fait une moyenne à 20€ (si le prix en soldes représente 50% des volumes ;).
Nous trouvons que ça n’a pas de sens que certains clients payent plus que d’autres pour le même produit.
Nous trouvons aussi que d’un point de vue opérationnel, ça n’a pas de sens non plus de créer des pics de commandes qui diminuent beaucoup la qualité du service et renchérissent les coûts de structure.
La seule utilité commerciale est de créer une urgence dans l’esprit des consommateurs afin de réussir à leur vendre des produits dont ils n’ont pas l’utilité. Mais ce n’est pas notre démarche. C’est même à l’opposé de l’esprit des chaussettes super-solides, qui participent à une mode plus durable.
Par ailleurs, c’est une mode/tradition américaine, ce qui est un peu gênant. Pas parce que nous aurions une dent quelconque contre les Américains. Mais parce que ça n’a aucun rapport avec notre histoire et que la reprendre à notre compte participe à l’uniformisation des cultures. Ce que nous regrettons un peu.
Renoncer à tous ces artifices marketing se fait au détriment de la croissance, il faut bien le reconnaître. Mais c’est aussi un moyen d’avoir une relation plus vraie avec les clients. Tous les jours de l’année, un client qui vient chez nous peut avoir la certitude que ce ne sera jamais moins cher que maintenant. Et cette politique ne nous interdit pas d’avoir des attentions pour nos clients…
En un mot, nous faisons la leçon à personne. Surtout pas aux acheteurs qui se retrouvent embarqués de force dans le Black Friday sous peine de surpayer leurs achats dans les enseignes qui le pratiquent. Mais la boutique Mes Chaussettes Rouges ne participe pas à cette opération : ce sera donc cette semaine le rouge des chaussettes sans le noir du black friday.
Nous avons aussi vu avec satisfaction que ce vendredi, qui est habituellement le moins bon jour de la semaine, a été notre meilleur jour du mois pour l’instant.
Les clients attendaient sans doute de voir si nous ferions des promotions. Mais voyant que nous n’en faisions pas, les clients ont passé leur commande !

Samedi 1er décembre, événement Bresciani !

Vous attendiez cet événement, le voila ! Cette année encore, nous sommes heureux d’accueillir dans notre boutique Massimiliano Bresciani, directeur de la maison Bresciani !

Chaussettes-Caracalla-fond-caracalla

Depuis 1970, la maison Bresciani conçoit, tricote et envoie pour de grandes marques et aussi en son nom, des chaussettes courtes ou longues, avec un grand choix de matières et de motifs. Ceux qui connaissent notre site internet, savent donc que nous revendons depuis 8 ans des chaussettes de cette maison.

N’hésitez donc pas ! Venez le samedi 1er décembre 2018 dans notre boutique pour rencontrer Massimiliano Bresciani !

A cette occasion, nous serons heureux de vous présenter un modèle unique et spécialement conçu pour cette journée. Il s’agit d’une paire de mi-bas nommée « Caracalla ».

350A0100350A0072

De notoriété publique, on retient des thermes de Caracalla, de jolies ruines et de belles mosaïques sur les sols. Vestiges datant de 217, ces thermes ont été très connus pour être à la pointe technique de l’époque, les premiers thermes à proposer de l’eau chaude ! Une révolution ! A cela étaient associés des décors luxueux : statues, vasques, mosaïques, colonnes et chapiteaux ! Un complexe faste ou il faisait bon y passer du temps.

Tout comme ces lieux, le modèle Bresciani que nous présentons évoque directement les mosaïques qui pavent les sols de ces lieux italiens. Un modèle esthétiquement travaillé et abouti pour que chaque maille dessine les sols des thermes ! Un modèle donc techniquement travaillé également !
Montage-CaracallaCe modèle sera en vente dans notre boutique et sur notre site, le samedi 1er décembre.

Parallèlement à cela, en provenance directe d’Italie, Massimiliano viendra avec une série limitée de modèles exclusifs. Nous serons heureux de vous offrir une paire de chaussettes parmi cette gamme pour tout achat d’au moins une paire de Bresciani, acheté ce jour en boutique.

Heureux de vous accueillir dans la tradition italienne, vous serez accueilli avec des viennoiseries le matin et un verre de Prosecco l’après-midi pour accompagner votre rencontre avec Massimiliano Bresciani.

Informations pratiques :
Pour participer à l’événement, l’inscription en amont sur la liste des invités est obligatoire. Vous pouvez envoyer un mail à : event@meschaussettesrouges.com en précisant si vous souhaitez venir seul ou accompagné.

Vous recevrez par retour la confirmation de votre inscription à l’événement.

Mes Chaussettes Rouges
Samedi 1 décembre 2018 – 11h – 19h
9 rue César Franck 75015 Paris
Métro Sèvre-Lecourbe ou Ségur

Quand notre logo évolue

Depuis bientôt 10 ans, vous connaissez Mes Chaussettes Rouges sous ce logo là :
logo-mcr-francais
Maintenant, c’est grâce à ce logo-là que vous nous reconnaîtrez :
Logo bleu point rouge
Notre nouveau logo ne témoigne pas simplement d’un changement de police ou de couleurs; Il s’agissait pour nous de refléter notre identité d’aujourd’hui !  En effet, Mes Chaussettes Rouges existe depuis bientôt 10 ans et c’est pour cette date anniversaire que nous nous offrons un lifting ! Plus moderne par une police plus droite, simplifiée sans l’icone de la chaussette, voici comment nous avons pensé ce logo !
Depuis 2009, nous nous développons sur le marché des chaussettes et mi-bas en cherchant à offrir à nos clients ce qu’il y a de mieux dans chaque catégorie de demande :  des modèles résistants, des modèles légers, des matières nobles, des couleurs, etc. Pour chacun de nos produits, nous n’hésitons pas à nous appuyer sur l’avis de nos clients.
Sans titre-2
10 ans auparavant, l’aventure de Mes Chaussettes Rouges a commencé par les célèbres chaussettes rouges du tailleur romain Gammarelli, le fournisseur officiel et exclusif des papes. Pendant plus d’un an, nous nous sommes concentrés sur leurs produits, des mi-bas en laine et fil d’Ecosse, disponible dans les 3 couleurs ecclésiastiques : le rouge, le violet et le noir.
Gammarelli_(Roma)
Heureux de voir que ces chaussettes avaient trouvé preneurs, il nous a fallu partir à la recherche d’autres fournisseurs pour élargir notre offre et ne pas rester simplement sur ces 3 couleurs. Cependant, c’est cette identité de base, la forte symbolique du rouge que nous avions inscrit dans notre logo.
Le trio de couleurs Gammarelli

Le trio de couleurs Gammarelli – rouge pour les cardinaux, violet pour les évêques, noir pour les prêtres

Le dessin de la chaussette illustrait également notre désir de développer les mi-bas, ces chaussettes qui remontent jusque sous le genou.
Pendant les 10 années qui se sont écoulées, nous avons continué à développer notre présence sur le marché de la chaussette haut de gamme en proposant de nouvelles marques, de nouveaux produits, de nouvelles longueurs de chaussettes, cherchant à toujours répondre aux attentes de nos clients, sans faire de concession sur l’élégance.
Ainsi, 1 an après les 3 couleurs romaines, nous nous sommes tournés vers l’Académie Française, avec la marque Mazarin et le fameux vert académie. Puis, il aura fallu encore attendre une année pour proposer la marque italienne Bresciani.
Du rouge initial, nous avons choisi depuis de proposer bien plus. Plus de couleurs pour répondre à toutes les tenues vestimentaires.
IMG_3061
Depuis 2 ans maintenant, nous renforçons également notre offre de chaussettes mi-hautes, des modèles qui arrivent à mi-mollet. Pour quelles raisons ? La mode masculine nous pousse sans cesse à repenser nos modèles. Avec des pantalons plus resserrés, les mi-bas ne passaient pas forcément et les chaussettes plus courtes sont plus adaptées.
La suppression de l’illustration du mi-bas dans notre logo vient appuyer le fait que nous proposons des modèles de plusieurs longueurs. Par ailleurs, la disparition de la phrase « le meilleur des chaussettes » n’enlève pas notre volonté de toujours proposer des produits aboutis ! Cela reste dans notre ADN.
Notre boutique parisienne, ouverte il y a 5 ans maintenant, est un lieu privilégié de rencontre pour nous et nos clients. Grâce à vous, nous pouvons nous projeter, partager des idées, offrir de nouveaux modèles. C’est aussi depuis Paris, que nous préparons avec soin, toutes les commandes, des Impeccables aux Éminents, en passant par les Excellents, et jusqu’aux Fringants … Voici donc un ancrage fort que nous avons voulu faire valoir dans notre nouveau logo !
Amis parisiens ou de passage dans la capitale, n’hésitez pas à venir nous voir !
boutique retouchée

9 rue César Franck – 75015 Paris

Enfin, last but not least, vous n’aurez sans doute pas manqué de voir le point rouge qui vient ponctuer notre logo ! Le point, la note qui fait la différence ! C’est une façon pour nous de réaffirmer notre souci du détail. Une manière de continuer à partager l’idée que, vos chaussettes font bien souvent la différence, et avec élégance !
Capture
Merci pour votre confiance !
Jacques Tiberghien & Vincent Metzger